Lettre ouverte à Monsieur le Chef du Gouvernement : Dans quelle mesure les femmes bénéficient-elles du fonds Covid 19 ?

Monsieur le chef du Gouvernement,

 Se basant sur le suivi qu’elle effectue de l’ensemble des lois, décisions et dispositions prise dans le but de faire face à la pandémie Covid 19 dans notre pays, L’Association Démocratique des Femmes du Maroc (ADFM) vous adresse la présente lettre ouverte afin de vous interpeller sur la manière dont vous gérez le fonds Covid 19 notamment les dispositions prises en faveur des femmes du fait que ces dernières sont les plus pénalisées par les répercussions de la pandémie.

Partant d’un ensemble de remarques émises par l’ADFM à maintes reprises ayant fait l’objet de communiqués depuis le début de la crise sanitaire du Covid 19, permettez-nous de vous rappeler, Monsieur le Chef du Gouvernement, les disparités manifestes que le confinement et l’état d’urgence sanitaire ont mis à nu en matière d’inégalités entre les hommes et les femmes notamment en ce qui concerne les conséquences et difficultés à surmonter les épreuves liées à la pandémie :

–        Les femmes ayant une activité libérale et indépendante, les aides ménagères et les femmes travaillant dans le secteur informel constituent la catégorie la plus vulnérable depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et du confinement. Elles ont en effet perdu leurs propres sources de revenus et celles de leurs foyers et elles ont dû faire face à plusieurs difficultés afin de bénéficier de l’aide provenant du fonds Covid 19.

–        Les femmes victimes de violence, durant le confinement, ont été obligées de cohabiter avec leur agresseur sous le même toit en l’absence de dispositif leur garantissant la protection nécessaire et un accès à la justice devenu impossible en plein état d’urgence sanitaire.

–        Les disparités dans le droit d’accès à un logement convenable et salubre qui font subir aux femmes la majeure partie de leurs conséquences néfastes sur leur santé et conditions de vie quotidiennes.

–        Les inégalités flagrantes dans l’accès à l’enseignement à distance dont les principales victimes sont les fillettes au sein des familles aux ressources limitées et qui ont été dans l’impossibilité de fournir les outils technologiques et logistiques à chaque enfant ce qui se solde par une priorité attribuée aux garçons aux détriments des filles dans la grande majorité des cas.

–        La non comptabilisation du travail reproductif et du rôle principal des femmes dans l’économie de soin qui se sont amplifiés durant le confinement malgré les 45,5% que ce rôle représente dans le PIB, compte tenu du niveau de salaire minimum, selon le Haut Commissariat au Plan.

–        L’exploitation des femmes travaillant dans les unités de production et dans les champs agricoles et leur exposition à un fort taux de contamination au Coronavirusdûe à des mesures de prévention sanitaires insuffisantes(ex. Cluster de Lalla Mimouna ).

Monsieur le Chef du Gouvernement,

Les disparités liées au genre, à la discrimination et à l’inégalité dont souffrent les femmes dans de nombreux secteurs ont fait de ces dernières, durant le confinement et l’état d’urgence sanitaire, les victimes d’une double précarité : d’un côté celle liée à leur condition en tant que femmes qui souffrent encore de discrimination économique, sociale, environnementale et juridique et, d’un autre côté, celle liée au contexte de pandémie dont l’impact est plus grand et important en l’absence de dispositions spécifiques, de la part de votre gouvernement, qui prennent en considération cette vulnérabilité.

Partant du devoir du gouvernement marocain d’assumer ses responsabilités envers toutes les citoyennes et tous les citoyens en tenant compte de l’approche genre et afin de réduire les disparités entre les femmes et les hommes, conformément au principe d’égalité stipulé dans la Constitution (article 19) et dans le respect des obligations internationales du Maroc (la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes) nous vous interpellons, Monsieur le Chef du Gouvernement, sur les points suivants:

–        Les dispositions et mesures ayant été dédiées aux femmes durant cette période.

–        Les critères retenus dans la gestion du fonds Covid 19et dans quelles mesures les femmes en auraient bénéficié ?

–        Les données sexo-spécifiques, de situation familiale et de dimension territoriale servant à identifier les catégories bénéficiant de l’aide sociale durant la pandémie.

–        La révision intégrale de la cartographie de la pauvreté en y intégrant les données sensibles au genre.

Association Démocratique des Femmes du Maroc

 02 Juillet 2020