Ensemble pour l'égalité et la dignité
  juillet 2017  
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda
Le Mouvement pour le Tiers des sièges élus aux femmes… pour la parité : Pour un meilleur accompagnement par les médias des candidates aux communales
Accorder aux femmes candidates aux élections, plus de plage horaire, une durée plus importante, donner d’elles une image positive, leur réserver plus d’espace, pourquoi pas à la une des quotidiens et hebdomadaires, leur assurer davantage de visibilité... à l’image de leur représentativité

C’est le SOS lancé par » le Mouvement pour le Tiers des sièges élus aux femmes …vers la parité » aux acteurs de la presse écrite et audiovisuelle lors de la rencontre organisée mercredi 3 juin au local de l’ADFM, l’un des membres fondateurs du Mouvement, pour un meilleur accompagnement des candidates aux élections communales du 12 juin 2009.

Cette rencontre vient à la suite de l’observation effectuée par le Mouvement, depuis le lancement de la campagne électorale, au niveau de l’intégration de la dimension genre et au niveau des médias en rapport avec la représentativité politique des femmes. A la lumière de l’observatoire, il a été constaté que la presse écrite et audiovisuelle suit les candidates d’une manière timide et peu visible, en dépit des avancées faites par les femmes, grâce aux efforts déployés par le Mouvement depuis 2007, à travers son plaidoyer (sensibilisation, mémorandum, rencontres avec le premier ministre, les parlementaires et les partis politiques, formation des candidates dans toutes les régions du Maroc...) au niveau de leur représentativité politique. 20.458 candidates sur 130.223 candidatures, dont 52,2 % est âgée de moins de 35 ans et 55,6 a un niveau d’étude secondaire ou supérieur, d’après les données du ministère de l’Intérieur. Autrement dit la candidature des femmes cette année a augmenté d’une manière vertigineuse atteignant 15,7 % au lieu de 4,8 % en 2003, un chiffre important qui en dit long sur la volonté des femmes pour assumer la responsabilité relativement à la chose publique en insufflant du sang nouveau dans les collectivités locales et en se mettant au service des citoyens et citoyennes.

Pourtant, leur accompagnement par les médias ne suit pas, sinon reste faible par rapport à la taille de cette participation politique historique dans la vie du pays. Devant toutes ces données, et vu le rôle qui incombe aux médias pour changer les mentalités, pour sensibiliser l’opinion publique à la nécessité de la participation politique des femmes via l’accès aux collectivités locales, pour ancrer les valeurs d’égalité et de citoyenneté et changer l’image négative décourageant les femmes pour s’investir dans les élections, le Mouvement pour le Tiers implore les acteurs de la presse écrite ou audiovisuelle afin qu’ils consolident et renforcent davantage leur accompagnement des candidates pour mener à bien leur campagne électorale et réussir dans leur mission en leur assurant plus de visibilité et en rendant le public conscient de l’utilité de la présence des femmes dans les collectivités locales.

La rencontre a, en outre, été l’occasion d’inviter la presse à réfléchir à une autre stratégie susceptible de consolider la représentativité politique féminine dans les prochains scrutins et dénoncer toutes les infractions et actes malsains portant atteinte aux élections en général.

Par : Anissa Bouanane
www.albayane.ma
8/6/2009