Ensemble pour l'égalité et la dignité
  mars 2017  
lumamejevesadi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda
Le code de la famille (moudawana)
L’ADFM s’est assignée comme principal objectif de faire aboutir les amendements proposés par le mouvement des femmes concernant la Moudawana

1- La réforme de la Moudawana : Renforcement de l’autonomie juridique des femmes
Depuis sa création, l’ADFM s’est assignée comme principal objectif de faire aboutir les amendements proposés par le mouvement des femmes concernant la Moudawana (loi régissant le statut des femmes et les relations familiales ) qui constitue un des principaux mécanismes de discrimination à l’encontre des femmes au Maroc. A cet effet, elle a mené plusieurs actions : études, enquêtes, mobilisations et mémorandum.

Etudes et enquêtes
Etude juridique
- Rédaction du statut personnel par une juriste
- Elaboration d’un rapport d’analyse qui présente :

  • un rappel historique du CSP depuis son élaboration en 1958 jusqu’à l’amendement de 1993
  • une analyse les différentes tendances et positions relatives au sujet,
  • un bilan des actions menées
  • des perspectives d’avenir.

Etude sociologique
Elaboration d’une base de données socio démographiques et statistiques relatives au mariage et au divorce. Ces données de base ont été collectées auprès du ministère de la justice, des tribunaux, des associations féminines et des institutions académiques.

Sondage
L’étude a porté sur un échantillon assez représentatif de 1500 personnes : hommes et femmes en milieu urbain et rural. Elle avait pour objectif principal de fournir les éléments d’information permettant d’appuyer le plaidoyer en faveur de la réforme du code du statut personnel et d’apporter un éclairage sur la vision des marocains au sujet de la place des femmes dans la société.

Cahier en faveur de la réforme : « La réforme est nécessaire et possible »
Document synthétique et argumenté des revendications du mouvement des femmes qui a été largement distribué aux personnes ressources impliquées à un moment ou un autre dans le dossier de la réforme

Dalil pour l’égalité au Maghreb
Guide pédagogique élaboré dans le cadre du « collectif 95 Maghreb Egalité », sur l’égalité entre les hommes et les femmes, dans la famille et dans la sphère privée au Maghreb qui démontre que le refus de rétablir les femmes dans leurs droits et dans leur dignité ne peut être justifié par l’Islam. Cette publication a été distribuée à tous les parlementaires, aux départements gouvernementaux concernés, aux conseillers du Roi, aux membres du CCDH et aux membres de la commission chargée de la réforme de la Moudawana

Ateliers de réflexion
- Atelier du 23 janvier 1999 : Conditions et préalables d’une éventuelle réforme
- Atelier du 16 octobre 1999 : Propositions pour la modification de la Moudawana

Campagne médiatique
- Organisation de plusieurs conférences
- Entretiens accordés à la presse, la radio et la Télévision

Mobilisations
L’ADFM a contribué à la promotion du Plan d’action, d’une part, à travers sa présence au sein du réseau, et d’autre part, par le biais des activités qu’elle a menées auprès de ses sympathisant(e)s et auprès de différents publics.

La marche du 12 mars 2000 de Rabat a été le point culminant dans cette étape de la mobilisation. Elle a été suivie par des débats pour la mise en œuvre de stratégies permettant une plus grande mobilisation en faveur des valeurs de progrès soutenues par les défenseurs du « Plan d’action ».

Par ailleurs, aussi bien dans le cadre de la campagne du « Printemps de l’égalité » que dans celui de la coordination de l’AMDH pour le 8 mars, l’ADFM a pu participer à différentes actions de mobilisation réussies, dont :
- la marche du 1er mai lors de laquelle des ustensiles de cuisine ont été brandis en hommage à toutes les travailleuses à domicile et dont le travail n’est pas reconnu,
- le sit-in devant le Parlement, le 8 mars 2002, dans le cadre de la coordination nationale,
- la distribution de tracts dans la rue, le 7 juillet,
- le sit-in des mères divorcées dont les enfants ont été enlevés par les pères,
- le sit-in des associations devant les tribunaux, organisé le 10 décembre à l’occasion de la journée mondiale des droits de l’homme.
Enfin, membre très actif au sein du comité de pilotage du Printemps de l’égalité, l’ADFM a pu participer à la promotion d’une nouvelle façon de communiquer la revendication féministe. C’est ainsi, qu’elle a pu contribuer à la conception des messages de la campagne de communication du « Printemps » et superviser sa mise en œuvre (les 4 cas symboles, les faits divers, l’ironie, le spot TV, etc.).

Elaboration d’un mémorandum A l’instar d’autres organisations, l’ADFM a présenté son mémorandum devant la Commission chargée de la réforme. Son argumentaire s’est beaucoup appuyé sur les expériences et vécus de femmes soutenues par le Centre Nejma, dans une revendication de plus grande audace dans le sens où le principe fédérateur de la Moudawana, celui de « l’obéissance de la femme en contre partie de son entretien par l’époux » est rejeté en bloc en échange de relations équitables, basées sur le principe de l’égalité en droits et devoirs des deux conjoints.

2- Suivi de la réforme
Campagne d’information sur les nouvelles dispositions législatives de la Moudawana (mai 2005)

Objectifs

  • Informer sur les nouvelles dispositions du Code de la Famille.
  • Faciliter la compréhension et le recours des femmes au droit.
  • Mettre le sujet de la violence à l’égard des femmes au-devant de la scène publique.
  • Convaincre hommes et femmes que la violence est un problème de société.
  • Combattre l’impunité culturelle et sociale en matière de violence contre les femmes

Cibles

  • Cible générale : le grand public
  • Cœur de cible : femmes 18 ans et plus toutes CSP confondues

Thèmes abordés

  • La violence conjugale
  • L’expulsion du domicile conjugal
  • La dissolution du mariage
  • La discrimination au travail
  • Le harcèlement sexuel
  • La tutelle matrimoniale

Médium

  • Tv + 2 M
  • Radio
  • Presse